Les styles sociaux ™ : Comment motiver et faire adhérer chaque style social

Publié par François Pham d’OpenAct, partenaire de Talentuum

Identifier le style social de votre interlocuteur vous permet de mieux comprendre en quoi les autres sont différents et comment en tirer profit. Cela permet également comme nous l’avons vu dans l’article précédent de connaître le besoin  psychologique qui anime votre interlocuteur. Autrement dit, vous savez ce qui le motive (ou démotive). Vous saurez donc également après quelque entraînement le convaincre de l’intérêt d’un projet ou le faire adhérer à une mission que vous souhaitez lui confier.

 

Imaginez que vous soyez un manager qui souhaite déléguer une tâche à l’un de ses collaborateurs, par exemple l’organisation du séminaire de fin d’année de l’équipe.

Comment pouvez-vous adapter votre communication et cibler vos arguments selon le style social de votre collaborateur de façon à répondre à son besoin psychologique ?

 

Votre collaborateur est analysant  (ou analytique) ? Il va vous falloir le sé-cu-ri-ser ! Montrez-lui (ou mieux faites lui dire par lui-même) qu’il possède l’expérience requise pour mener cette mission à bien. Invitez-le à formaliser un cahier des charges et construisez avec lui le plan d’action en posant les jalons qui vous permettront de faire ensemble des points pour vérifier le bon avancement de cette mission. Rappelez-lui enfin que si c’est sa mission, vous êtes et serez toujours présent pour l’aider à surmonter les obstacles qui pourraient se présenter.

 

Votre collaborateur est facilitant (ou bienveillant) ? Suscitez son adhésion en lui montrant en quoi ce séminaire va permettre de renforcer la cohésion de l’équipe. Mobilisez son énergie en lui expliquant que l’équipe et vous-même comptez sur sa capacité à fédérer et à créer de l’harmonie dans votre service. En deux mots, appuyez-vous sur son besoin d’appartenance.

 

Face à un promouvant (ou expressif), expliquez que ce n’est pas une tâche facile que de contenter chacun, mais que vous comptez sur sa créativité pour faire vivre à l’équipe une expérience unique. Soulignez que son goût du challenge lui permettra sans aucun doute de faire face à ce nouveau défi et que son rôle dans la réussite de cet événement sera pour lui l’occasion d’être encore plus pleinement reconnu. Bref, motivez-le sur la base de son besoin d’estime.

 

Votre collaborateur est contrôlant  (ou dominant) ? Donnez-lui des objectifs mesurables, un budget sur lequel il aura carte blanche, et inscrivez cette mission dans ses objectifs annuels si possible. Expliquez si nécessaire en quoi la réalisation de cette mission lui fera franchir une nouvelle étape dans son parcours professionnel. Pour être synthétique, faites appel à son besoin d’auto-réalisation.

Comme vous l’avez compris, parce que vos propres besoins ne sont pas forcément ceux des autres, vous devez utiliser des arguments qui vont convaincre votre interlocuteur plutôt ceux qui vous convainquent vous !

Nous vous invitons à lire d’autres excellents articles sur le site openact.overblog.com.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s