Êtes-vous un gestionnaire transparent ?

Comment être perçu comme un coach transparent sans révéler certaines informations
stratégiques? Quels genres de comportements favorisent la transparence? Quel
style de leadership dois-je préconiser? Ces questions préoccupent beaucoup de
gestionnaires que nous avons le privilège de côtoyer.

Nos recherches et observations ont permis d’identifier 5 pratiques de gestion
susceptibles de favoriser un climat de transparence et un niveau d’engagement
élevé de la part des membres d’une équipe.

1.    Communiquer régulièrement sa vision

Plusieurs ouvrages traitent de l’importance de clarifier la vision d’entreprise.
D’ailleurs, la plupart des organisations que nous visitons affichent sur les
murs la vision, la mission et les valeurs corporatives. Cependant, peu de
gestionnaires articulent et communiquent leur propre vision du futur auprès de
leurs employés. Comment voyez-vous l’avenir de votre unité d’affaires ? Quelles
seront les produits ou services que vous offrirez dans 3 ans, dans 5 ans ? Quel
genre de formation comptez-vous offrir dans l’avenir pour vos conseillers ?
Quelles sont les tendances dans l’industrie qui auront le plus d’influence sur
vos orientations ?

Il n’est pas requis d’avoir réponse à toutes ces questions en même temps. Ce qui
est important, c’est de se les poser, de réfléchir aux réponses et surtout de
communiquer régulièrement votre vision du futur aux membres de votre équipe. Il
devient plus facile pour eux de comprendre un plus grand nombre de décisions et
d’y adhérer. Articuler et communiquer votre propre vision du futur contribue
grandement à favoriser un climat de transparence et surtout permet d’augmenter
le niveau d’engagement de vos gens.

2.    Dire la vérité

Plusieurs gestionnaires nous posent la question suivante : Comment est-il possible
d’apporter des changements dans une organisation sans trop bousculer les gens ?
Réponse simple : Dites la vérité ! Trop d’organisations tentent de sauver
la chèvre et le chou par le biais de stratégies pour amoindrir le choc des
changements à venir. Essayez-le, dites la vérité ! Vous constaterez que la
majorité des gens sont capables d’endurer des situations extrêmes, ce qu’ils ne
peuvent tolérer, c’est de se faire mentir impunément.

3.    Communiquer les résultats

Pour assurer une gestion transparente, chaque joueur doit avoir accès à ses propres
résultats. Il est également très utile pour un professionnel en développement
des affaires de se comparer à d’autres. En effet, communiquer les résultats
individuels et d’équipe permet de maintenir le focus sur les objectifs et
représente un élément de motivation important pour plusieurs individus. Mais
attention ! Les façons de communiquer l’ensemble de ces informations peuvent
varier d’une organisation à l’autre. Ce qui importe, c’est de s’assurer que les
méthodes utilisées tiennent compte de la culture et des valeurs que l’on
souhaite encourager dans l’équipe et l’organisation.

4.    Provoquer les échanges

Les stratégies sont nombreuses pour provoquer les échanges avec les membres de
votre équipe. Nous avons observé que l’évaluation de la performance réalisée 2
à 3 fois par année permet de provoquer des échanges très fructueux, non
seulement au niveau des attentes envers les individus mais aussi des façons de
travailler. Dans son ouvrage Manager contre vents et marées, Marcus
Buckingham identifie ces aspects comme des éléments clés pour favoriser un
niveau d’engagement élevé de la part des membres d’une équipe. En effet, les
études de Buckingham démontrent qu’un niveau d’engagement élevé de chaque
personne a un impact direct sur 4 indicateurs de rendement précis : la
productivité, le taux de roulement, la satisfaction des clients et la
rentabilité de l’organisation.

5.    Pratiquer le leadership de niveau 5

Les études de Jim Collins ont permis d’identifier plusieurs caractéristiques
associées aux organisations qui se démarquent par leur niveau d’excellence.
Dans son ouvrage : De la performance à l’excellence, Collins
identifie le leadership de niveau 5 comme un des aspects directement responsable
du niveau d’excellence atteint par une organisation. Deux caractéristiques
définissent le leadership de niveau 5 : DÉTERMINATION et HUMILITÉ.
Contrairement à plusieurs croyances, les leaders flamboyants et charismatiques
ne contribuent pas à l’excellence d’une organisation Ce sont plutôt les leaders
qui démontrent une grande détermination à atteindre des résultats et qui savent
rendre à César ce qui est à César qui y parviennent.

Claude MacDonald
Président
TALENTUUM

Vous  souhaitez contacter TALENTUUM pour des conseils pratiques sur le développement de la culture ventes, visitez le www.talentuum.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s